↑ Retour à Chrétien et gay ?

Imprimer ceci Page

Parcours vers l’hétérosexualité

Si je désire faire le parcours de l’homo vers l’hétérosexualité en tant que chrétien, je dois m’assurer :

  • d’avoir de profondes motivations
  • d’accepter de faire ce cheminement dans le temps : la patience est nécessaire
  • d’être suivi par un conseiller qui connaît bien les données de l’homosexualité
  • d’opérer un travail sur moi-même et de me responsabiliser
  • d’approfondir ma conversion à Jésus-Christ et de recevoir Son aide, ce qui nécessite une vie de repentance, de prière et de relation vivante quotidienne avec Lui
  • de m’appuyer sur la Parole de Dieu quant à ma nouvelle identité
  • de perdre d’abord pour gagner, de renoncer à moi-même pour mieux vivre en disciple de Jésus
  • de ne me précipiter en rien : le but de ce changement n’est pas le mariage hétérosexuel, mais l’équilibre intérieur, l’épanouissement de ma personnalité, corps, âme, esprit

Le meilleur fondement en vue d’un changement passe par ces points :

- La vie est bien plus que l’orientation sexuelle. Nous sommes davantage que cette orientation, nous avons une identité propre qui n’est pas d’abord reliée à l’attirance sexuelle et à la sexualité : ne nous focalisons donc pas sur notre orientation sexuelle en tout premier.

- Dieu nous aime et nous accepte tel que nous sommes aujourd’hui. C’est un amour inconditionnel, qui ne dépend pas d’abord de ce que l’on ressent, pense ou fait. Pas besoin d’être parfait ou saint pour que Dieu nous aime. Cependant, Il nous aime trop pour nous laisser dans notre état actuel. Nous devons accepter la partie de nous qui est attirée par les personnes du même sexe, et travailler à combler les besoins légitimes et à panser les blessures qui nous ont amenés à être attirés de la sorte. Nous devons refuser le fait que « Dieu aime tous les autres sauf moi ». Tout homme est digne et aimé de Dieu quelle que soit son orientation sexuelle sur laquelle il a peu de maîtrise…

- Nous n’avons pas besoin de nous identifier à telle ou telle orientation sexuelle en premier lieu, mais à Dieu et à ce qu’Il est. Nous appartenons à Dieu, rien ne peut nous séparer de Lui. Concentrons-nous donc sur Dieu et non sur notre nature. D’une perspective chrétienne, l’identité d’une personne est basée sur le fait que cette personne est un enfant bien-aimé de Dieu.

« Le désespoir, la honte et la morbidité que certains homosexuels vivent sont très profonds. Souvent, c’est une lutte 24 h sur 24 contre le suicide ou contre l’abandon de la bataille quant au refus des pratiques sexuelles. La dépression et la peine font partie de sa vie quotidienne. Quant il est au collège, dans un magasin, dans un camp de jeunes, à l’église ou devant la télé, la bagarre solitaire et difficile doit continuer sans que personne ne la remarque ni ne la comprenne. Très peu d’amis l’encourageront, très peu prieront pour lui, alors qu’il lutte dans une guerre qui menace sa vie entière. »[1]

[1] Idea – n°4 – avril 1993 – Dr Calum MacKellar.

Lien Permanent pour cet article : http://www.oserenparler.com/spiritualite/chretiengay-2/chretienhetero/