Imprimer ceci Page

Test

Test pour les hommes homosexuels (G-SAST)

Ce test est une traduction du G-SAST (Gay Male Sexual Screening Addiction Test). Il permet la détection de dépendance ou compulsion sexuelle. Chaque question doit être répondue par un OUI ou un NON. Selon votre profil de symptômes :

  • 1 à 3 réponses OUI indique une zone d’incertitude qu`il serait avantageux d’explorer ouvertement avec un ami proche ou un membre de la famille.
  • Plus de 3 réponses positives indique la présence d’une dépendance sexuelle et l’opportunité d’envisager la participation à une thérapie.
  • 6 réponses positives ou plus indique clairement un problème pouvant mener à des abus et des conséquences dangereuses pour soi ou autrui. Un traitement est requis.

Voici les questions:

  1. Avez-vous été abusé sexuellement en tant qu’enfant ou adolescent?
  2. Vous êtes-vous abonné ou avez-vous régulièrement acheté ou loué des magazines ou vidéos sexuellement explicites?
  3. Vos parents ont-ils eu des problèmes de comportements sexuels ou amoureux?
  4. Êtes-vous régulièrement préoccupé par des pensées de nature sexuelle?
  5. Votre usage de lignes érotiques payantes, accès informatiques érotiques payants, etc., a-t-il déjà dépassé votre capacité de payer pour ces services?
  6. Vos amis, votre famille, votre conjoint, sont-ils préoccupés par votre comportement sexuel? (non relié à l’orientation sexuelle)
  7. Avez-vous de la difficulté à cesser vos comportements sexuels lorsque vous savez ceux-ci inappropriés ou dangereux pour votre santé?
  8. Votre implication avec les lignes érotiques, sites Internet érotiques, la pornographie, etc. est-elle devenue plus importante qu`avec vos relations amoureuses?
  9. Cachez-vous la nature ou l’intensité de vos activités sexuelles à vos amis ou partenaires amoureux?
  10. Avez-vous hâte que vos rencontres avec des amis ou la famille cessent, vous permettant ainsi de sortir pour accéder à des activités sexuelles?
  11. Visitez-vous régulièrement, comme partie intégrante de votre sexualité, les saunas, clubs ou commerces érotiques?
  12. Croyez-vous que la sexualité anonyme ou opportune vous a éloigné de relations intimes à long terme ou empêché d’atteindre des objectifs personnels?
  13. Avez-vous de la difficulté à maintenir l’intérêt sexuel lorsque la nouveauté d’un nouveau partenaire sexuel s’estompe?
  14. Vos activités sexuelles vous placent-elles en danger d’arrestation pour comportements illicites?
  15. Vous arrive-t-il d`être préoccupé par votre contamination potentielle par le SIDA, et de poursuivre quand même vos activités sexuelles à risques?
  16. Vous est-il arrivé de blesser quelqu’un par des évènements résultants de vos activités sexuelles, tels des retards à des rendez-vous, mensonges à des amis, etc.? (non relié à l’orientation sexuelle)
  17. Avez-vous déjà été abordé, questionné, arrêté par la police ou des services de sécurité pour des activités sexuelles en public?
  18. Le sexe a-t-il déjà été pour vous une manière de fuir vos problèmes?
  19. Vous sentez-vous déprimé après des activités sexuelles?
  20. Vous êtes-vous déjà promis de cesser certaines pratiques sexuelles pour ensuite violer vos promesses? (non relié à l’orientation sexuelle)
  21. Vos activités sexuelles ont-elles déjà nuit à votre vie personnelle ou professionnelle, tels des absences au travail, pertes de relations, etc.?
  22. Vous êtes-vous déjà engagé dans des activités sexuelles à risques, bien que sachant qu’elles vous causeraient du mal?
  23. Avez-vous déjà payé pour du sexe?
  24. Vous êtes-vous déjà engagé dans des activités sexuelles avec quelqu’un, simplement par excitation, pour ensuite vous sentir honteux ou encore le regretter?
  25. Avez-vous déjà fréquenté des toilettes publiques, parcs, aires de repos, etc., dans l’espoir de faire des rencontres de nature sexuelles?

(Droits d’auteurs de ce test : Sexual Recovery Institute. Patrick Carnes, Ph.D., Sharon O’Hara, MA et Robert Weiss, LCS)

L’addiction sexuelle

C’est un motif de consultation de plus en plus répandu chez les hommes et les femmes provenant de tous les milieux sociaux et culturels, de toutes les classes, de toutes les professions.

L’accro au sexe a souvent vécu des traumatismes précoces sans pouvoir les verbaliser, il souffre d’un profond besoin d’être aimé.

On parle de "compulsivité sexuelle","d’addiction sexuelle","d’hypersexualité","d’intoxication sexuelle".

La compulsivité sexuelle est une maladie progressive. En effet, l’individu qui visualise des films érotiques et lit des magazines pornographiques peut rapidement se lasser de ce matériel puisqu’il n’apporte plus l’excitation optimale recherchée. C’est alors qu’il "escaladera" et recherchera des conduites sexuelles qui lui procureront davantage de plaisir : rapports sexuels réels, voyeurisme, etc…

La quête des sensations intenses peut même l’inciter à commettre l’inceste et le viol.

(Émission Ca se discute)

Si cette page vous a plu, vous pouvez aussi visiter notre rubrique sur la "porno-dépendance".

Lien Permanent pour cet article : http://www.oserenparler.com/lhomosexualite/homosexualite_irreversible/testhomo/