↑ Retour à La porno-dépendance

Imprimer ceci Page

Accro au sexe

C’est un motif de consultation de plus en plus répandu chez les hommes et les femmes provenant de tous les milieux sociaux et culturels, de toutes les classes, de toutes les professions.

L’accro au sexe a souvent vécu des traumatismes précoces sans pouvoir les verbaliser, il souffre d’un profond besoin d’être aimé.

On parle de "compulsivité sexuelle", "d’addiction sexuelle", "d’hypersexualité", "d’intoxication sexuelle".

La compulsivité sexuelle est une maladie progressive. En effet, l’individu qui visualise des films érotiques et lit des magazines pornographiques peut rapidement se lasser de ce matériel puisqu’il n’apporte plus l’excitation optimale recherchée. C’est alors qu’il "escaladera" et recherchera des conduites sexuelles qui lui procureront davantage de plaisir : rapports sexuels réels, voyeurisme, exhibitionnisme etc…

La quête des sensations intenses peut même l’inciter à commettre l’inceste et le viol.

(Émission TV : "ça se discute")

NDLR : Il semble que la toxicomanie aux dérivés morphiniques (morphine, héroïne, …) puisse être considérée comme un type de préférences érotiques particulières. En effet l’injection de morphine provoque une sensation similaire à l’émoi érotique, l’injection d’héroïne provoque une sensation proche de la jouissance, et la dépendance observée semble dépendre de mécanismes neurophysiologiques proches de ceux de l’addiction érotique.

(L’émoi érotique : sensation émotionnelle de plaisir intense, qui correspond à l’activation de certaines régions hypothalamiques et, éventuellement, limbiques. Il semblerait que les endomorphines soient impliquées dans la dynamique de ce processus.)

Si vous le désirez, vous pouvez parler de votre problème de porno-dépendance avec un conseiller, en toute confidentialité, il vous répondra dans les meilleurs délais. Ceci, que vous soyez hétéro, bi ou homosexuel…

Lien Permanent pour cet article : http://www.oserenparler.com/lapornodependance/sexelie/